inertia kd danse

 

Pièce chorégraphique pour 2 danseuses

INERTIA

création 2017

Un duo de femme (Déborah Lari et Tamara Bacci) autour de la question du vieillissement et des blessures du corps, des impossibles et des transformations qu’ils engendrent. Quel chemin empreinter pour continuer ?   Kirsten Debrock interroge aussi l’origine du mouvement. Ce point, infiniment petit, d’où émerge l’impulsion. Que faire quand il est rouillé, coincé, cassé ? Résolument optimiste, cette pièce chorégraphique offre un autre regard sur le «beau» ; sensible et délicat.

 

«  L’art est ce qui aide à tirer de l’inertie », ce titre donné par Henri Michaux à l’un de ces   
pochoirs en noir et blanc  pour­rait  servir d’exergue à lnertia, la pièce de Kirsten Debrock.

 

En route vers la galaxie du corps vieillissant, avec pour tout bagage un minimalisme saisissant, Kirsten Debrock crée un duo surprenant de véracité et d’humanisme. Une scénographie agrémentée de tulles compartimente le plateau avec légèreté, laissant évoluer ce percutant binôme d’interprètes. A elles deux, telles des caryatides, elles portent la problématique de ce vivant qui vieillit, qui se transforme de manière intime, parfois de palier infinitésimal en sillon profond. L’une reste en retrait de l’autre d’abord par ignorance de ces fragilités, par  déni de ces dégé­nérescences minuscules que le corps agglutine à chaque pas, à chaque année parcourue. Puis, peu à peu, par  similitude de vécu, dans la reconnaissance solidaire de ce che­min commun, leur mouvement conduit vers l’abandon. Cette similitude qui réunit, englobe une forme de sagesse et d’expérience à partager. Elles cherchent un autre chemin pour continuer  - différent  mais tout aussi merveilleux.

 

DANSER CANAL HISTORIQUE

"Kirsten Debrock raconte la force de vivre avec une sensibilité à fleur de peau. Elle fait aussi songer au chemin qui annonce la vieillesse soit la perte de repères, la difficulté à se battre, les gestes diminués et les pas fragilisés. Toute la puissance de cette pièce est dans le fait que plusieurs hypothèses sont envisageables. Et c’est justement tout l’attrait de la danse contemporaine lorsqu’elle est nourrie comme dans Inertia par une scénographie très élaborée, une dramaturgie fort bien pensée et une danse à la fois délicate et puissante superbement bien interprétée. La 19ème édition de Faits d’Hiver se termine en beauté "

Sophie Lesort le 8 février 2017

 

Equipe :

  • Chorégraphie: Kirsten Debrock
  • Interprètes : Déborah Lary et Tamara Bacci
  • Design sonore: Olivier Soliveret
  • Création lumière: Laetitia Orsini
  • Administration de production : ARDEC
  • Photos : Maïa Jannel
  • Développement et diffusion : Maïa Jannel (bureau Marche pas pieds nus)

Inertia Kd Danse1
Inertia Kd Danse2
Inertia Kd Danse3
Inertia Kd Danse4
Inertia Kd Danse5
Inertia Kd Danse6

UA-67557166-1