• Kd Danse 1
  • Kd Danse 2
  • Kd Danse 3
  • Kd Danse 1

Ligne artistique

« KD Danse explore les sentiments, la psychologie de l’humain à travers ses moindres gestes. Les pièces dissèquent les corps, les espoirs, les mouvements du corps et de l’âme pour nous rendre l’humain, plus humain. Un humain proche de nous. Presque insupportable parfois dans ses paradoxes et ses incohérences. Au scalpel, Kirsten Debrock, chorégraphe de KD Danse, découpe le couple, la solitude, l’envie de plaire à tout prix, de séduire coûte que coûte. Elle nous donne à voir, sans fioritures ni effets, nos peurs, nos doutes au travers des créations. Chaque pièce pourrait être la suite de l’autre et pourtant toutes se détachent et nous surprennent. Le thème principal est sans doute la solitude, l’enfermement de l’être dans son corps, dans le regard des autres, dans son sexe, dans sa culture, dans son âge. On ne communique pas ou peu dans les pièces de Kirsten Debrock et le choral, l’ensemble est toujours dissonant. Le chaos omni-présent. Pourtant, elle sait faire surgir des saccades du temps et du mouvement, la communion des âmes, la possibilité d’une paix, d’une trêve, d’une vérité, d’un équilibre…
KD Danse, c’est aussi avec les membres de la compagnie, un engagement fort dans la société. Au travers de laboratoires ou d’ateliers chorégraphiques avec des professionnels, des amateurs, des jeunes, des vieux, des publics empêchés. Kirsten Debrock transmet sa passion et la pratique en prison, à l’école, en collège et lycée, dans les maisons de retraite, mais aussi auprès des autistes ou des jeunes en difficultés scolaires. La danse contemporaine au sein de la compagnie peut être populaire, si populaire signifie accessible au plus grand nombre quel que soit son milieu social et son parcours. »
Jo Witek

 

UA-67557166-1